Mon logement

1659532688

Difficile d'emprunter aujourd'hui !

Cela ne vous a certainement pas échappé : les taux des crédits immobiliers sont en hausse. Les banques sont par ailleurs de plus en plus exigeantes concernant le profil des emprunteurs. Le résultat ? Selon le courtier Finance Conseil, 16 % des crédits sont aujourd'hui refusés.

Après des années intenses sur le plan des transactions immobilières, on constate aujourd'hui un net ralentissement. Dans certains secteurs, il y a même plus de vendeurs que d'acheteurs. Dans ce contexte, les banques sont de plus en plus frileuses pour financer les achats de biens immobiliers. Les conditions pour pouvoir emprunter ne sont plus les mêmes :

- L’apport personnel (le petit plus qui faisait avant la différence) qui était de 10 % passe désormais à 20 %. Difficile quand on débute dans la vie de réunir la somme nécessaire...

- L’augmentation des taux d'intérêt conjuguée avec l'inflation entame la solvabilité des emprunteurs potentiels car leur "reste à vivre" diminue. Il faut désormais avoir un salaire plus que confortable pour pouvoir séduire son banquier.

- Les taux d'usure n'étant pas très élevés cela a une incidence sur l'octroi des crédits. Rappelons qu'un prêt est dit "usuraire" (et sera donc refusé) lorsqu'il est consenti à un taux effectif global, ou TAEG (comprenant le coût du crédit en lui-même et le coût de l'assurance emprunteur, les frais de dossier, etc.), qui excède le taux d'usure en vigueur.

 

En plus de ces paramètres, les critères habituels sont toujours pris en compte :

- La situation professionnelle : il est toujours préférable d'être en CDI (contrat à durée indéterminée) pour emprunter.

- Si vous êtes un bon gestionnaire aus yeux de votre banque et non pas à découvert de manière chronique.

- Si vous avez d'autres crédits "sur le dos" : crédit à la consommation, autres crédits immobiliers en cours...

 

La nouveauté dans l'examen à la loupe de votre situation : on regarde désormais le lieu où se trouve le bien convoité. Est-il loin de votre travail ? Allez-vous devoir acheter un autre véhicule pour assurer les trajets ? Est-il en bon état d'un point de vue énergétique ou nécessite t-il beaucoup de travaux ?

 

Vous l'aurez compris, votre banquier a besoin d'être rassuré ! Et ça, ce n'est pas gagné...

 

Stéphanie Swiklinski

 

 


Dernière modification le 03/08/2022

Informations juridiques

  • 1675679267

    Négociation, les 5 atouts du vendeur en 2023

    Le marché immobilier laisse présager une belle rencontre en 2023 ! Pour séduire le bon acheteur, vous pouvez vous appuyer sur le notaire qui joue le parfait intermédiaire. Il vous promet de conclure une belle aventure immobilière en endossant pour vous le costume du vendeur.
    Lire la suite
  • 1675678863

    Hypothèque et crédit immobilier: des inséparables?

    La banque est d'accord pour financer l'achat de votre bien immobilier. C'est un bon début ! Il y a cependant une contrepartie... Elle exige une garantie appelée hypothèque conventionnelle. Stéphanie Swiklinski, diplômée notaire, nous donne quelques explications.
    Lire la suite
  • 1675677831

    Le viager, pensez-y pour vendre ou acheter

    Le viager pourrait devenir la solution à privilégier pour acheter ou vendre aux meilleures conditions en 2023. À la clé, des prix décotés pour les acheteurs et l'occupation de la maison pour le vendeur.
    Lire la suite
Mentions légales